Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

01/11/2007

Visite du Bordelais

"Le vin est la plus saine et
la plus hygiénique des boissons?
Pasteur

Bordeaux ? Mais tout le monde connaît, bien sûr ! II y en a tous les dimanches midi sur la table de la salle à manger de bon-papa et bonne-maman, trônant entre le roast-beef et les petits pois et carottes. Mais à part ces quelques noms prestigieux auxquels vous avez eu l'honneur de goûter en famille, Bordeaux, vous connaissez?

Un séjour dans le Bordelais, c'est un voyage historique et culturel, certes, mais c'est aussi une fabuleuse promenade gustative dans les vignobles. Il y a bien entendu les Graves, les Saint-Emilion, les Pessac-Léognan et autres Pomerol. On les connaît ces grands rouges des grandes occasions, vitrines de toute une région viticole. On les connaît mais on les boit rarement. Pas vraiment bon marché...

A l'ombre de ces grands crus, des dizaines d'appellations plus modestes (bordeaux, bordeaux supérieurs, Premières Côtes de Bordeaux....) cherchent leur place au soleil. Jour après jour, saison après saison, les hommes et des femmes, issus du terroir ou venus d'ailleurs, cultivent la vigne, assemblent les cépages et élèvent le vin, pour offrir un produit de qualité -à un prix abordable. Des vignerons qui tentent de redresser la tête en pleine crise des vins de Bordeaux, délaissés au profit de vins du sud ou du Nouveau Monde, par des consommateurs à la recherche de nouveaux goûts et de vins meilleur marché. Mais comment y parvenir? Tentative de parcours réponse, en commençant par le bien nommé Entre-deux-Mers, coincé entre Garonne et Dordogne.

Au Château La France, à Beychac-et-Caillau, même si l'on s'est doté des technologies les plus modernes, c'est d'abord le travail de l'ouvrier agricole que l'on met en avant. Pour Eric Monneret, régisseur de cet énorme domaine viticole racheté en 1988 par un groupe d'assurances, la réussite d'un vin commence dans les champs et on aura beau avoir le meilleur maître de chai au monde, si le travail de la vigne, solitaire, ardu, répétitif, n'est pas correctement effectué, on ne produira pas un bon vin. Et quand on sait que le domaine du Château La France comporte -90 ha, on imagine les gestes (taille, liage...) répétés des dizaines de milliers de fois, et l'on apprécie avec une admiration d'autant plus grande ces nectars proposés à la dégustation.

Mais poursuivons notre route. Une vingtaine de kilomètres plus au sud, à Lestiac-sur-Garonne, les frères Eric et Philippe Gonfrier ont pris en main la propriété de leur papa Paul qui, à son retour d'Algé­rie au début des années 60 et après quelques années de galère, racheta le Château de Marsan et se lança dans la viticulture.

Aujourd'hui le domaine compte 320 hectares de vignes situées sur l'appellation Premières Côtes de Bordeaux.

Le domaine vend 1,5 million de bouteilles par an, que l'on retrouvera dans une station-service guadeloupéenne, un Cora belge ou un boui-boui des Seychelles Une véritable entreprise donc, fournissant du boulot à une cinquantaine de personnes et où le maître mot est "expansion".

Extrait de la Libre Belgique : LAURENT GÉRARD

 

 

 

09:00 Publié dans Vins | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Resto, Restaurants

Les commentaires sont fermés.