Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

30/11/2007

Bières au Chocolat

Le chocolat à la Violette de Pierre Marcolini et la Kriek de chez Cantillon : Dans cette praline, on trouve à la fois de la violette, mais aussi de la framboise. L'usage du chocolat noir riche en cacao occasionne un petit creux en milieu de bouche. L'avantage des bières de chez Cantillon, c'est qu'elles sont très peu pétillantes, ce qui permet d'éviter la sensation acide apportée par le gaz carbonique. La saveur de cerise du Pajotenland est très précise. Le fruit de la bière se combine avec celui du chocolat, la rondeur du chocolat et l'amertume de la bière se complètent et s'équilibrent au mieux. En fin de bouche, on trouve une combinaison de cerise acidulée (qui fait durer la sensa­tion longtemps) et de violette.

Le Pavé de Tours de Pierre Marcolini et la Gueuze 100 % Lambic Bio de chez Cantillon : Ici, l'amertume de la bière va venir gommer la douceur du praliné de la praline. Les arômes de sucre brûlé du caramel et les notes grillées du malt se complètent plutôt bien. La combinaison se fait dans la finesse, la légèreté. C'est très surprenant, d'autant que le Lambic de Cantillon n'est pas un produit pour le tout venant, il faut un temps d'acclimatation, surtout si le dégustateur est habitué aux produits industriels portant le même genre de nom. La simplicité de l'accord provient aussi de la « droiture » de la bière, si elle était édulcorée l'ensemble ne tiendrait pas la route.

La Cendrillon au Lait de Pierre Marcolini et le Vin de Coing 2002 des Jardins de Roisin : Les vins de Roisin c'est un peu un conte de fée. Le coing 2002 est tout en subtilité, à la fois gras et sec, riche et léger. Un produit qui mérite amplement que l'on s'y arrête plus longuement. Pour accom­pagner la Cendrillon, on utilise ici les arômes fruités du vin ainsi que son acidité qui vont à la fois redresser l'opulence du chocolat et le compléter du côté fruit.

La Caramel au lait de Jean Galler et la Grimbergen Triple: Ici on est dans une combinaison plus robuste, la Triple est une bière presque moelleuse, elle a un côté toasté, grillé qui vient donner un petit coup de kick à la combinaison lait/caramel qui est marquée par la noisette. Dans ce cadre-ci, le côté pétillant de la bière joue sur la fraîcheur de l'ensemble. Bien entendu, et c'est valable pour toute la dégustation, il n'est pas question de boire ces bières à 4°C, mais plu­tôt comme des vins à température de cave, soit aux environs de 12°C, là où elles expriment au mieux leurs qualités aromatiques. Dans le même ordre d'idée, les verres sont des verres à vin, qui privilégient nettement plus les parfums des boissons que les calices habituels.

L'orangette de Jean Galler et la Mac Chouffe : La combinaison de l'orange confite sous le chocolat noir et des arômes puissants de cette écossaise des Ardennes est un truc qui laisse un peu pantois. C'est le genre d'accord parfaitement improbable sur le papier qui explose tout sur son passage une fois dans la bouche. Je me demande même si les deux entreprises ne devraient pas envisager des ventes jointes tellement la combinaison est quasiment parfaite.

La Mangue noire de Jean Galler et l'Orval: C'est la combinaison la plus acrobatique de la série, celle que j'ai tenté pour l'idée, plus que pour le résultat. Et c'est la plus belle sur­prise de la série, peut-être parce que je n'y croyais pas des masses au départ. Il y a comme un dialogue entre le fruit du chocolat et l'onc­tuosité de la bière qui est un vrai grand moment. On commence par humer le chocolat, puis on croque un petit morceau de la praline, his­toire de se faire la bouche. Ensuite on déguste un peu de bière. Il y a déjà une trace de mangue fort présente. On recommence avec le reste du chocolat et une belle gorgée de bière et là c'est le bonheur. Du côté des évidences, les parfums chocolatés de la bière et de la praline, du côté des surprises une fraîcheur nouvelle pour la bière et la mangue qui dure, qui dure...

Extrait de l'article de Eric Boschman.

 

15:30 Publié dans Bières | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Bières, Chcolat

Les commentaires sont fermés.