Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

01/11/2007

Visite du Bordelais

"Le vin est la plus saine et
la plus hygiénique des boissons?
Pasteur

Bordeaux ? Mais tout le monde connaît, bien sûr ! II y en a tous les dimanches midi sur la table de la salle à manger de bon-papa et bonne-maman, trônant entre le roast-beef et les petits pois et carottes. Mais à part ces quelques noms prestigieux auxquels vous avez eu l'honneur de goûter en famille, Bordeaux, vous connaissez?

Un séjour dans le Bordelais, c'est un voyage historique et culturel, certes, mais c'est aussi une fabuleuse promenade gustative dans les vignobles. Il y a bien entendu les Graves, les Saint-Emilion, les Pessac-Léognan et autres Pomerol. On les connaît ces grands rouges des grandes occasions, vitrines de toute une région viticole. On les connaît mais on les boit rarement. Pas vraiment bon marché...

A l'ombre de ces grands crus, des dizaines d'appellations plus modestes (bordeaux, bordeaux supérieurs, Premières Côtes de Bordeaux....) cherchent leur place au soleil. Jour après jour, saison après saison, les hommes et des femmes, issus du terroir ou venus d'ailleurs, cultivent la vigne, assemblent les cépages et élèvent le vin, pour offrir un produit de qualité -à un prix abordable. Des vignerons qui tentent de redresser la tête en pleine crise des vins de Bordeaux, délaissés au profit de vins du sud ou du Nouveau Monde, par des consommateurs à la recherche de nouveaux goûts et de vins meilleur marché. Mais comment y parvenir? Tentative de parcours réponse, en commençant par le bien nommé Entre-deux-Mers, coincé entre Garonne et Dordogne.

Au Château La France, à Beychac-et-Caillau, même si l'on s'est doté des technologies les plus modernes, c'est d'abord le travail de l'ouvrier agricole que l'on met en avant. Pour Eric Monneret, régisseur de cet énorme domaine viticole racheté en 1988 par un groupe d'assurances, la réussite d'un vin commence dans les champs et on aura beau avoir le meilleur maître de chai au monde, si le travail de la vigne, solitaire, ardu, répétitif, n'est pas correctement effectué, on ne produira pas un bon vin. Et quand on sait que le domaine du Château La France comporte -90 ha, on imagine les gestes (taille, liage...) répétés des dizaines de milliers de fois, et l'on apprécie avec une admiration d'autant plus grande ces nectars proposés à la dégustation.

Mais poursuivons notre route. Une vingtaine de kilomètres plus au sud, à Lestiac-sur-Garonne, les frères Eric et Philippe Gonfrier ont pris en main la propriété de leur papa Paul qui, à son retour d'Algé­rie au début des années 60 et après quelques années de galère, racheta le Château de Marsan et se lança dans la viticulture.

Aujourd'hui le domaine compte 320 hectares de vignes situées sur l'appellation Premières Côtes de Bordeaux.

Le domaine vend 1,5 million de bouteilles par an, que l'on retrouvera dans une station-service guadeloupéenne, un Cora belge ou un boui-boui des Seychelles Une véritable entreprise donc, fournissant du boulot à une cinquantaine de personnes et où le maître mot est "expansion".

Extrait de la Libre Belgique : LAURENT GÉRARD

 

 

 

09:00 Publié dans Vins | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Resto, Restaurants

Balade vinicole en Vaucluse

Ballade vinicole en Vaucluse et en Drôme (France)

Sortir de l’autoroute à Bollène.

Prendre la direction de NYONS.

Prendre les petites bifurcations pour aller dans les villages et les caves.

Pour le logement, nous vous conseillons NYONS, dont les olives et l’huile d’olives sont réputées.

VINSOBRES***** : vin excellent ; 2 caves séparées : l’une pour les bouteilles, l’autre pour le vin en vrac.

VISAN*** : excellent vin après quelques années.

SEGURET*** : Cave de ROAIX – SEGURET ; elle est sur la route entre les 2 villages.

A partir de Seguret descendre vers le sud

NYONS**** : Vin bon mais cher.

VALREAS**** : Vin bon mais cher.

SABLET***** : vin superbe.

VACQUEYRAS***** : Vin superbe, mais cher car proche d’un GIGONDAS.

GIGONDAS***** : Délicieux, mais cher.

SUZE-LA-ROUSSE**** : Près de Bollène, au sud de Montelimar. Bon vin mais surtout une académie de vins. Trois (3) catégories de vin avec appelation contrôlée  “ Côtes du Rhône ” : moyen11° / supérieur 12° / Village 13°.

Michel BESSON

07:00 Publié dans Vins | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Vin, Vaucluse

09/10/2007

Le vin est bon pour la Santé

Pendant la période des fêtes de fin d'année, vous allez sûrement déboucher plus d'une bouteille de vin ou de champagne ! Les statistiques révèlent en effet que les Belges boivent de plus en plus de vin. Si vous respectez en plus l'adage « Un verre, ça va... Deux verres, bonjour les dégâts », le toast « A votre santé » est à prendre au sens propre. De nombreuses études confirment qu'un verre de vin par jour a un effet positif sur la santé physique et mentale.

En 2003, les Belges âgés de 18 ans et plus ont bu en moyenne 31 litres de vin, un chiffre qui nous vaut une place juste en dehors du top ici des plus grands con­sommateurs de vin. Les Français occupent bien évidemment la première place, avec une consommation moyenne de 64 litres par an et par personne. Chaque année, la consommation de vin en Belgique augmente entre o,5 et 1%. Ce sont apparemment les consommateurs réguliers qui augmentent en nombre, plus particulièrement au sein des catégories sociales ayant un solide pouvoir d'achat.

Le groupe de personnes buvant du vin au moins une fois par semaine s'accroît au détriment du groupe de consommateurs journaliers. Il semblerait donc que la minorité qui considère le vin plutôt comme un aliment évolue tout doucement vers un groupe plus large de consommateurs qui voient le vin comme un véritable ravissement.

Le paradoxe français

Ces dernières années, la discussion sur le vin et la santé a été relancée grâce au « paradoxe français », un terme qui a fait son entrée en 1991 grâce au Dr Renaud. Lors d'une émission télévisée aux Etats-Unis, le Dr Renaud a démontré que dans la plupart des pays, une grande consommation de graisses saturées provoque une masse de décès causés par des maladies cardiovasculaires. Or, a-t-il dit, ce n'est pas le cas en France. Selon le Dr Renaud, l'explication de ce paradoxe français réside dans l'effet positif de la consommation de vin des Français.

Le paradoxe français a suscité une nouvelle vague d'intérêt scientifique pour le rapport entre vin et santé. La plupart des études ont confirmé que la consommation de vin est bonne pour la santé, mais insistent tout de même sur l'importance d'une consommation modérée : un à deux verres de vin par jour (un peu moins pour les femmes et un peu plus pour les hommes) ont un effet positif... qui disparaît lorsqu'on en consomme davantage.

Les maladies cardiovasculaires : consensus

Le plus grand consensus concerne l'effet bénéfique du vin au niveau des maladies cardiovasculaires. L'alcool contenu dans le vin aide à maintenir les vaisseaux en bon état et à éviter qu'ils se bouchent. Une petite quantité d'alcool par jour est même préférable que pas d'alcool du tout. En 1995, le American College of Cardiology a même décidé d'ajouter officiellement l'abstinence d'alcool à la liste des facteurs de risque au niveau des maladies cardiovasculaires. Cette décision résultait des conclusions de 25 études de longue haleine dans le monde entier, à savoir que les personnes pratiquant l'abstinence risquent de mourir plus tôt. Début 2005, des scientifiques suédois ont découvert qu'un verre de vin par jour contribue à maintenir un bon rythme cardiaque

Un peu de vin par jour est préférable que pas du tout.

Chez les femmes. Létude portait sur une centaine de femmes ayant survécu à une crise cardiaque ou à une intervention chirurgicale pour déboucher les vaisseaux. Les femmes qui buvaient un verre de vin par jour pendant toute une année, avaient un bon rythme cardiaque. La bière et les spiritueux n'avaient pas le même effet. De plus, les femmes dormaient mieux, ce qui a poussé les chercheurs à dire que le vin aide à calmer le système nerveux et donc à régler le rythme cardiaque.

Protection contre le cancer ?

L'oxydation à l'intérieur du corps peut nuire aux cellules et provoquer des maladies, une évolution qui est freinée grâce aux antioxydants qui bloquent les protéines nourrissant les cellules malades. Les polyphénols sont des antioxydants particulièrement puissants que l'on retrouve entre autres dans les fruits et légumes tels que les myrtilles et les épinards, mais également dans le vin. Ces dernières années, on a découvert que le polyphénol « resvératrol » joue un rôle important dans l'effet bénéfique du vin sur la santé. Les polyphénols contenus dans le vin proviennent surtout de la peau des raisins lors de la production de vin rouge la peau et les grimes des raisins fermentent beaucoup plus longtemps que pour le vin blanc, par exemple. La concentration de polyphénols y est dès lors trois fois plus grande. Plus le vin est râpeux, plus il y a de polyphénols. En mai 2005, des chercheurs de l'université de Virginia ont démontré que la consommation modérée de vin rouge possédait un effet protecteur contre le cancer, probablement grâce au resvératrol.

Il serait toutefois exagéré de dire que le vin rouge protège contre le cancer. En effet, il ressort de plusieurs études que le risque d'attraper le cancer du sein augmente en fonction de la consommation d'alcool. La relation exacte entre l'alcool et les risques de cancer n'est pas encore connue. De nouvelles recherches doivent donc être menées.

Bon pour le cerveau

De petites quantités de vin sont excellentes pour le cerveau, parce qu'elles aident à préve­nir la calcification et l'atrophie des vaisseaux sanguins. Des études réalisées aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en Espagne montrent en outre que le risque d'être vic­time d'un infarctus cérébral diminue con­sidérablement en cas de consommation (modérée) de vin. En quantités limitées, l'alcool semble également aider à freiner le développement de la démence. Les chercheurs ont constaté que de petites quantités d'alcool aident à améliorer la circulation sanguine vers le cerveau, tout comme c'est le cas pour le coeur. Des en­quêtes auprès de milliers de femmes ont révélé que les femmes ne consommant pas du tout d'alcool risquaient davantage (25%) de voir leurs capacités cognitives réduites que les femmes qui consomment l'alcool avec modération. Cet avantage disparaît effectivement si la consomma­tion journalière dépasse les deux verres.

D'autres organes

La consommation modérée du vin a d'autres effets bénéfiques : elle réduit de 70% le risque d'un agrandissement bénin de la prostate et un à deux verres de vin par jour réduisent le risque de calculs rénaux de 6o% chez les femmes et de 40% chez les hommes. Le risque de calculs biliaires se réduit de 20% en cas de consommation modérée régulière et la densité osseuse s'améliore, probablement en raison de l'hormone « calcitine », qui se libère dans le corps entier grâce aux petites quantités d'alcool.

Conclusion : bon, mais attention !

En conclusion, un ou deux verres de vin par jour font plus de bien que de mal, à condition que la consommation d'alcool ne devienne pas une accoutumance car au-delà de cette quantité, tout effet positif se perd. Insérez donc de temps à autre un jour d'abstinence et respectez l'adage « Un verre, ça va... Deux verres, bonjour les dégâts ».

 

 

15:28 Publié dans Vins | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Vin, Santé

Ballade vinicole en Vaucluse (France)

Ballade vinicole en Vaucluse (France)

Sortir de l’autoroute à Bollène. Prendre la direction de NYONS.

Prendre les petites bifurcations pour aller dans les villages et les caves.

Pour le logement, nous vous conseillons NYONS, dont les olives et l’huile d’olives est réputée.

VINSOBRES***** : vin excellent ; 2 caves séparées : l’une pour les bouteilles, l’autre pour le vin en vrac.

VISAN*** : excellent vin après quelques années.

SEGURET*** : Cave de ROAIX – SEGURET ; elle est sur la route entre les 2 villages.

A partir de Seguret descendre vers le sud

NYONS**** : Vin bon mais cher.

VALREAS**** : Vin bon mais cher.

SABLET***** : vin superbe.

VACQUEYRAS***** : Vin superbe, mais cher car proche d’un GIGONDAS.

GIGONDAS***** : Délicieux, mais cher.

SUZE-LA-ROUSSE**** : Près de Bollène, au sud de Montelimar. Bon vin mais surtout une académie de vins. Trois (3) catégories de vin avec appelation contrôlée  “ Côtes du Rhône ” : moyen11° / supérieur 12° / Village 13°.

Michel BESSON

14:58 Publié dans Vins | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vins, vaucluse

13/08/2007

Caractéristiques des cépages vins blanc

LE SAUVIGNON (signifie sauvage, il est franc et végétal) :

Couleur jaune très pâle à pâle avec des reflets verts. Très brillant, parfois des petites bulles de CO2 en suspension.
Arômes de citron et de pomme, beaucoup de fraîcheur. Végétal : (genêt, bourgeon de cassis). Seuls dans les vins les mieux réussis la dureté végétale ne nuit pas à l'élégance du vin.
Val de Loire (Sancerre, Pouilly-sur-Loire, Touraine). Bordelais. USA, Océanie, Amérique du Sud,

LE SÉMILLON (il est suave) :

Couleur doré pâle à doré soutenu, suivant l'âge.
Arômes de beurre, de noix, de miel et des agrumes en général, selon l'évolution du vin.
Structure très soyeuse, ample qui tapisse magistralement la bouche. Très sensible à la pourriture noble qui caractérise les Sauternes.
Bordelais secs et surtout les moelleux, associé alors au Sauvignon (exception exclusive pour le Château d'Yquem et le Château Climens où il est utilisé seul). Présent aux USA, en Océanie, en Amérique du Sud, etc.

LE CHENIN (rappelle le pamplemousse) :

Couleur doré pâle avec des reflets verts ou dorés, dans la jeunesse, qui deviennent pour les liquoreux, dorés puis ambrés avec le temps.
Nez fin et très vif, parfois suave.
Arômes : miel, tilleul, coing, fruits exotiques, mais le pamplemousse l'identifiera tout de suite.
Équilibre en bouche, sa vivacité lui donne une espérance de vie importante.
Anjou, Touraine, Saumur, Vouvray (sec, liquoreux et effervescent), Côteaux du Layon (liquoreux), Savennières (sec). Océanie, USA

LE CHARDONNAY (somptueux) :

ouleur jaune paille, puis doré. Il montre parfois des reflets verts. Souvent très dense.
Nez d'un naturel harmonieux racé et intense.
Arômes de beurre, de noisette et de brioche.
Équilibre en bouche entre l'acidité et l'alcool. Rétro-olfaction ample et majestueuse : gras, riche et long en bouche. Donne des vins les plus somptueux, mais perdant d'intérêt s'il manque de vivacité ou s'il est trop boisé.
Champagne, Chablis, Meursault, Chassagne-Montrachet, Puligny-Montrachet, Corton-Charlemagne, Mâcon, Pouilly-Fuissé, Beaujolais blanc. USA, Océanie, Italie, Amérique du Sud, etc

LE RIESLING (fraîcheur citronnée et minérale) :

Il existe plusieurs dizaines de variétés de Riesling. Couleur jaune pâle, avec souvent des reflets blancs ou verts. Fraîcheur en bouche.
Arômes de pomme et de citron, ou de citron vert d'abord, puis un aspect minéral parfois puissant ( qualifié de goût de pétrole » !).
Racé en bouche, fin, avec une acidité vive.
Rétro-olfaction ample et serrée. Équilibre tactile entre le gras et le nerveux. Bon vieillissement pour les faibles rendements.
Alsace, Europe de l'Est, Canada, USA, Italie,

LE PINOT GRIS D'ALSACE (ou Tokay d'Alsace) :

Couleur doré pâle, puis soutenue, avec parfois une touche ambrée. Nez très intense et généreux.
Arômes de beurre, de poire et de cannelle.
En bouche, le vin est soyeux, à la rétro-olfaction ample. Bon vieillessement. Alsace, Italie, Europe de l'Est

LE GEWURTZTRAMINER (personnalité épicée) :

Belle couleur soutenue.
Arômes puissants avec des expressions de clou de girofle, de pétales de rose, de réglisse ou de litchee.
Équilibre en bouche somptueux avec un caractère épicé qui dure... et qui donne faim.
Alsace. Allemagne, USA, Canada

LES MUSCATS (aromatiques) :

Il existe plusieurs variétés de muscat. La plus développée est le muscat d'Alexandrie qui est à la base de certains vins doux naturels.
Couleur doré plus ou moins pâle. Nez toujours très aromatique et simple.
Arôme de vanille, rose, pêche et pointe de cannelle.
Équilibre en bouche, très fruité et court.
Alsace et Sud

 

10:05 Publié dans Vins | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Vin, Cépage, vin blanc